Le Masseur-Kinésithérapeute doit communiquer à son Conseil:

Ses contrats

Selon l’article R. 4321-128  du Code de Déontologie, « l’exercice habituel de la masso-kinésithérapie, sous quelque forme que ce soit, au sein d’une administration de l’Etat, d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public fait l’objet d’un contrat écrit, hormis les cas où le masseur-kinésithérapeute a la qualité d’agent titulaire de l’Etat, d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public, ainsi que ceux où il est régi par des dispositions législatives ou réglementaires qui ne prévoient pas la conclusion d’un contrat.
Le masseur-kinésithérapeute communique ce contrat au conseil départemental de l’ordre. Les éventuelles observations de cette instance sont adressées à l’autorité administrative et au masseur-kinésithérapeute concernés. »


Ses conditions d’exercice

Selon l’article R.4321-144 du Code de Déontologie, « tout masseur-kinésithérapeute qui modifie ses conditions d’exercice, y compris l’adresse professionnelle, ou cesse d’exercer dans le département est tenu d’en avertir sans délai le conseil départemental de l’ordre. Celui-ci prend acte de ces modifications et en informe le conseil national.